©Yves Breton
Raúl Velasco dans son atelier: ©Yves Breton